lundi 2 décembre 2013

Cataplasme magique contre otites et douleurs à l'oreille

orsque l'hiver arrive, il n'est pas rare que les lutins (et parfois même leurs parents) souffrent de douleurs à l'oreille lors d'un petit coup de froid, rhume, angine... 
Ce problème peut être assez empoisonnant puisque d'une part c'est assez douloureux, et d'autre part, ça a la fâcheuse tendance à se déclencher en pleine nuit, ce qui perturbe le sommeil de tout le monde, surtout si ce sont les lutins qui sont atteints.

Les petites astuces de fée que je vais vous livrer présentement ne sont pas des solutions miracles, mais elles peuvent permettre de calmer sérieusement et rapidement la douleur, au moins dans l'attente de la consultation d'un médecin qualifié.

Expliquons d'abord brièvement pourquoi ça fait mal : lors d'un coup de froid ou d'un rhume, la sphère ORL se retrouve vite encombrée de miasmes, plus ou moins fluides. L'oreille interne est inclue dans la zone "encombrée" (c'est ce qui fait que lorsque vous avez l'oreille bouchée ou qui bourdonne, on vous recommande d'avaler). Si ces miasmes sont trop compacts, ils peuvent exercer une pression sur l'oreille interne, voire le tympan, ce qui peut provoquer inflammation et douleur. La but va donc être de diminuer la pression. Voici donc deux astuces qui peuvent y parvenir, testées toutes deux par votre fée préférée, avec des résultats tout à fait probants.

Le cataplasme à l'oignon
Si vous me suivez depuis quelques temps déjà, vous savez que j'affectionne particulièrement ce bulbe, qui possède d'excellentes vertus thérapeutiques, en particulier sur les maladies d'hiver. En l'occurrence, ce qui m'intéresse ce sont ses propriétés lacrymogènes. En effet, les vapeurs d'oignon ont tendance à fluidifier les sécrétions au niveau des yeux et du nez. Plus généralement, dans toute la sphère ORL. Le but est donc de tirer partie de ces vapeurs en essayant de cibler l'action. On va donc prendre un oignon frais (il doit être bien juteux), et en émincer une petite quantité dans une soucoupe ou un ramequin. Essayer de le hacher finement. Afin de stimuler l'exhalaison de ses vapeurs, on va le faire chauffer légèrement, au bain-marie ou au micro-onde. Mais vraiment très peu car il ne faut pas qu'il soit trop chaud! Une fois tiède, on le place dans une compresse stérile ou un mouchoir en tissu propre et on va positionner ce cataplasme contre l'oreille (ou les oreilles). L'idéal est de maintenir ce cataplasme une dizaine de minutes. La double action de la chaleur douce et des vapeurs d'oignon est très efficace : la douleur décroit très rapidement. Inconvénient : si vous n'avez pas un lutin coopératif (comme c'est le cas de mon lutin garçon) il peut être compliqué de maintenir la compresse plus de quelques dizaines de secondes. Vous pouvez alors vous rabattre sur cette deuxième astuce.

La lotion à l'huile essentielle d'eucalyptus
Quelques précautions à prendre car les huiles essentielles peuvent être délicates à utiliser, surtout sur des lutins.
Il faut savoir que certaines huiles essentielles sont hépato-toxiques (celles-là sont à proscrire pour une consommation par voie orale) et que d'autres sont dermo-caustiques (à éviter en utilisation cutanée, surtout pures). De façon générale, on évitera d'utiliser les huiles essentielles à tort et à travers sans le conseil d'un professionnel (aromathérapeute, naturopathe, voire pharmacien mais certains sont assez ignares en la matière). Garder à l'esprit que si l'huile essentielle est d'origine végétale, elle n'en est pas moins un concentré puissant de molécules actives, dont certaines peuvent être nocives à haute dose. Si elles possèdent souvent d'intéressantes vertus en termes de soins, songez qu'on ne se soigne pas avec un champ de fleur entier! En général, une ou deux gouttes suffisent.
Gardez également en tête qu'une huile essentielle adaptée pour un adulte ne l'est pas nécessairement pour un enfant.
Bien. Dans le cas présent, il vous faudra disposer de :
  • huile essentielle d'Eucalyptus Radiata (important : ils existe d'autres variété d'eucalyptus, ici c'est le Radiata qui sera adapté pour des enfants).
  • huile d'amande douce
L'huile d'amande douce va ici nous servir à diluer l'huile essentielle (bin oui, l'huile essentielle, c'est de l'huile, ça ne se dilue pas dans l'eau). On va donc mettre dans le creux de sa main : 1 goutte d'huile d'amande douce et 1 goutte d'huile essentielle d'Eucalyptus Radiata. Puis avec le doigt on va appliquer ce mélange en massage autour de l'oreille douloureuse, derrière le lobe, sur la peau du crâne (fine à cet endroit). Là encore, la douleur se calme assez rapidement.

Ritelle

4 commentaires:

  1. L'oignon en cataplasme ? Je n'aurai pas cru que ça se diffuse aussi bien. Je note, bon à savoir.
    Je connaissais les risques dermo-caustiques de certaines huiles (c'est marqué dessus) mais pas les dangers hépato-toxiques (ou alors je n'en ai pas)

    Tu pourrais peut-être ajouter les tags huile essentielle, eucalyptus, huile d'amande et/ou massage.

    Merci pour ces infos :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les risques hépato-toxiques ne sont pas systématiques, ça dépend des huiles essentielles (présences de molécules pourvues de cycles aromatiques, de phénols, d'aldéhydes, dont certains sont plus ou moins bien tolérés, et dont la grande concentration dans une huile essentielle peut nuire au foie. Certains pharmaciens, mal renseignés (ou insuffisamment formés) ont parfois recommandé la consommation de telles huiles dans des proportions inadaptées en pensant que : huiles essentielles = plantes = phytothérapie = médecine douce = pas de danger à posologie élevée. Ce qui est faux évidemment.
      Du coup, maintenant, on assisterait plutôt au travers inverse : certains pharmaciens découragent les huiles essentielles voire les compléments alimentaires en phytothérapie parce qu'ils les connaissent mal, et ne maîtrisent ni les posologies ni les contre-indications... Bref, ils préfèrent se concentrer sur les médicaments chimiques qui sont sans danger, c'est bien connu (hum...).

      Tags ajoutés.

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant.
    Pouvez-vous me communiquer le dosage exact du deuxième remède pour un enfant de 4 ans?
    Par acancer merci.
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      comme indiqué dans l'article : une goutte d'huile d'amande douce + une goutte d'huile essentielle d'eucalyptus radié :)
      On peut recommander aussi un massage des oreilles destiné à "pomper" le canal auditif pour diminuer la pression de l'otite. Ce massage se fait en 3 étapes :
      1/réperer le petit cartilage qui protège le pavillon de l'oreille (cette petite avancée souple qui se trouve devant le "trou" de l'oreille), et appuyer délicatement avec le doigt à 40 reprises (comme pour "pomper").
      2/poser la paume de la main sur l'oreille, sans trop appuyer, et "masser" doucement en faisant un mouvement circulaire à 40 reprises encore.
      3/en posant le doigt juste derrière l'oreille, masser en faisant un mouvement descendant autour de l'oreille (du haut jusque derrière le lobe) en appuyant modérément (ne pas provoquer de douleur) 40 fois

      Ce massage devrait avoir un effet soulageant. Il peut être combiné avec l'application du remède à l'huile essentielle.

      Supprimer